Warning: Use of undefined constant vid_cat - assumed 'vid_cat' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/empiredu/guide-tattoo.fr/wp-content/themes/gazette/header.php on line 141

L’Histoire du tatouage

Cet article est issu de notre Guide Tattoo. Cliquez ici pour télécharger l’ensemble du guide au format PDF.

histoire tatouageL’histoire du tatouage est très vieille et date environ de quelques millénaires. Il n’y a pas encore de précision sur l’origine réelle et la période où cette pratique a débuté, mais, elle remonterait au néolithique et ne viendrait pas de la Chine ou de l’Egypte comme certains l’affirment. En fait, cette nouvelle constatation est due à un certain nombre de découvertes faites ces dernières années et dont la plus importante est celle d’Otzi. En effet, cet être humain naturellement momifié, retrouvé en 1991, serait décédé selon les scientifiques il y a environ 3500 ans avant Jésus-Christ. Et, il se fait que ce dernier arborait des tatouages. Bien avant sa découverte, on pensait que la pratique des tatouages était née en Egypte et remontait à 2000 ans avant Jésus-Christ ; ceci, parce qu’on avait retrouvé près de Thèbes, 3 momies (de femmes) qui portaient des marques sur le torse, les bras et les jambes. Plusieurs autres momies ont aussi été découvertes au Soudan et toutes portaient également des marques. Au final, les études ont prouvé que ces momies dataient toutes d’une période qui précède notre ère, c’est-à-dire avant Jésus-Christ. Toutes ces trouvailles ont permis de situer à peu près le tatouage mais pas avec précision.

Les histoires plus récentes nous apprennent qu’au début de notre ère, des marques corporelles étaient arborées par les Bretons. En fait, leurs descriptions dans certains récits des conquêtes du célèbre Jules César font penser aux tatouages. Ainsi, les Bretons porteraient des animaux et figures de toutes formes tatoués sur le corps. Le constat sera aussi fait chez les Japonais, à l’ère Jomon et ici, les marques étaient un signe d’aisance ou d’appartenance à une classe sociale donnée. Mais d’un autre côté, à l’opposé, les criminels et les bandits s’identifiaient par ces marques. Le Japon marquera encore plus tard (au Vème siècle) l’histoire du tatouage où ce dernier était fait (par contrainte) dans le but de punir les criminels arrêtés.

Une autre phase importante a été le VIIIe siècle où le Pape Hadrien décida d’exclure des comportements, la pratique de tatouage ainsi que de toutes autres marques faites sur le corps, en se basant sur certains écrits bibliques. La situation va d’ailleurs entrainer durant quelques temps, la disparition du tatouage dans certaines régions (surtout catholiques) pendant quelques siècles.

Un autre chapitre de l’histoire du tatouage s’ouvre bien après, vers 1770 et cette fois-ci avec les Européens. Les marques sur le corps serviront alors à une identification comme cela a été le cas dans le passé chez beaucoup de peuples.

Par ailleurs, durant les deux grandes guerres mondiales et un peu après, les tatouages furent utilisés dans l’armée des différents pays comme un signe d’identification et/ou comme un moyen de renseignement.

De nombreuses autres cultures connurent la pratique de tatouage. Il s’agit notamment de la Polynésie, de la Nouvelle-Zélande, des îles Marquises, de la Chine, de l’Afrique du Nord et l’Amérique. Dans ces différents milieux, les tatouages remplaçaient les vêtements, servaient à marquer les voleurs (Amérique), avaient des origines spirituelles ou religieuses (Chine), servaient de rituel (Afrique du Nord), etc. On ne finira pas sans parler encore du Japon où les tatouages marquent l’appartenance à un clan ; les Yakusas en sont l’exemple.

De nos jours, même si le côté symbolisme demeure toujours, le tatouage est beaucoup plus réalisé à des fins d’esthétique. Les motifs du tatouage sont alors choisis par celui qui veut être tatoué ou par celui qui veut réaliser le tatouage. Voici quelques conseils pour vous aider à bien choisir votre motif de tatouage.

Cet article est issu de notre Guide Tattoo. Cliquez ici pour télécharger l’ensemble du guide au format PDF.